n°3 - 2023

 

Cet hors-série culturel regroupe chaque trimestre les annonces d'ouvrages et de manifestations.

Cadillac, la ville qui doit vivre avec les fous.
On l'appelle la ville des fous.
[...] Pendant des journées, assise sur un banc dans le parc de l'hôpital, Ixchel Delaporte a laissé les patients venir se confier à elle. Elle a entendu résonner les cris dans les unités fermées. Elle s'est attachée à ceux qui tentent de retrouver à l'extérieur une vie ordinaire, si précieuse. Par ce récit intime et vibrant d'une saison à Cadillac, Ixchel Delaporte révèle une planète invisible.

Ixchel Delaporte. Écoute les murs parler. L'Iconoclaste ; 5 octobre 2023. 228p.

 

 

En 1947, Henri Ey se lance dans l'organisation d'un Congrès international de psychiatrie. Après 3 années de travaux préparatoires, le Premier Congrès mondial de psychiatrie se tient à Paris du 18 au 27 septembre 1950, sous la présidence de Jean Delay et le Secrétariat général d'Henri Ey.

Outre les classiques rapports préalables et actes de ce congrès, la Bibliothèque Henri Ey conserve une série de documents recherchés comme le Journal quotidien, le catalogue de l'exposition Internationale d'Histoire de la Psychiatrie ayant accompagné le Congrès, les photos des congressistes, les archives d'Henri Ey relatant les 3 années d'organisation de l'évènement.

Une partie de ces documents est désormais accessible en ligne.

Paris 1950 : Premier Congrès mondial de psychiatrie. Bibliothèques GHU Paris. 25 septembre 2023

 

L’histoire des sciences du cerveau est marquée par une continuité : celle des questionnements posés par la relation entre le corps et l’esprit. De quelle nature étaient ces débats au XIXème siècle ? Quel fut l'apport de Paul Broca, considéré comme le pionnier de l'étude de la spécialisation cérébrale ?

Aire de Broca : et le cerveau prit la parole. France Culture. 30 septembre 2023

 

Le Book Club vous propose de (re)lire Françoise Dolto. Qu’est-ce que les textes de la psychanalyste ont-ils encore à nous apprendre ? Quel était son rapport à l’écriture ? En quoi l’étude de ses œuvres permet-elle de lever quelques idées reçues à son sujet ? Avec Catherine Dolto et Martine Bacherich

Françoise Dolto et les voix de l’enfance. France Culture. 21 novembre 2023

 

C’est la date qui frappe. Le texte qui suit a été en effet prononcé en 1912 par le Dr Manheimer-Gommès, un psychiatre (1870-1936) par la suite devenu l’une des figures de la psychiatrie infantile, après avoir été un des médecins de l’écriture.

Philippe Artières. Médiathèque – L’assistance psychiatrique à domicile (1912). VIF. 21 septembre 2023

 

Les thèses en psychiatrie au tournant des XIXe et XXe siècles regorgent d’études de cas ; les dossiers des asilé.e.s étaient alors bien plus nourris des notes des aliénistes que ceux des patients d’aujourd’hui. On y notait le diagnostic à l’entrée, puis toutes les quinzaines, l’état du ou de la malade. Les jeunes médecins publiaient dans leur doctorat ces éléments bruts. Pour nous, un siècle plus tard la lecture de ces annotations est à la fois difficile car les éléments fournis sont très fragmentaires, mais sont précieux ; ces lignes renseignent à la fois sur le regard psychiatrique (la nosologie, les qualifications, les détails mis en avant…) et sur ces vies qui n’ont laissé d’autres traces.

Philippe Artières. Vie et mort d’une aliénée en Alsace-Lorraine (1884-1922). VIF. 19 octobre 2023

 

Les principales sources du savoir des psychothérapeutes sont leur formation, des expériences vécues, des lectures et l’observation de patients. Concernant la quatrième source, Henri Ellenberger, le célèbre historien des psychothérapies, écrit : « L’histoire de la psychiatrie dynamique est inséparable des contributions de toute une galerie de patients insignes dont le rôle a été singulièrement méconnu ». Lui-même a décrit le rôle d’une série de patients comme Fräulein Österlin, pour la conviction de Mesmer de posséder un fluide magnétique, ou Victor Race pour la découverte par Puysegur du pouvoir du « sommeil artificiel », appelé plus tard « hypnose ». Il a mené des recherches sur des patients de Freud et il a fait une découverte sensationnelle concernant le cas princeps de la psychanalyse, Anna O., de son vrai nom Bertha Pappenheim.

Jacques Van Rillaer. Du nouveau sur les patients de Freud. AFIS Science. 14 septembre 2023

 

Souvent présentée sous le signe d’un troisième sexe alimentant l’imaginaire de l’hermaphrodite, l’intersexuation a longtemps été de l’unique ressort de la médecine qui s’arrogeait l’autorité de dire « le vrai sexe » et intervenait en conséquence. Mais, depuis quelques décennies, des témoignages se font jour, révélant les violences physiques et psychiques subies par ces enfants et ces adolescent·es dont on a voulu conformer le corps à l’image binaire du sexe, effaçant par là même leur existence corporelle, légale et culturelle.
Cet ouvrage cherche à ouvrir le débat, à compléter et enrichir les recherches actuelles. Il aborde l’histoire de la médicalisation des personnes intersexes, les conséquences du paradigme interventionniste sur les individus et leurs mobilisations collectives à l’origine d’évolutions des institutions nationales et internationales sur le sujet.

Michal Raz. Intersexes : du pouvoir médical à l’autodétermination. Paris : Le Cavalier Bleu ; 31 août 2023. 200 p.

 

Quel est le point commun entre la blouse verte de votre dentiste, un bouillon cube, des neuroleptiques, un auto-injecteur d'insuline, le BCG et l'IRM ? Toutes ces innovations sont nées de l'inventivité et de l'expérience de la médecine militaire. […] D'Ambroise Paré, père de la chirurgie moderne et médecin de Charles IX, à Henri Laborit, découvreur des neuroleptiques, du « syndrome de stress post-traumatique » aux prothèses, de la kinésithérapie aux vaccins, en passant par les célèbres antibiotiques et les greffes de peau, l'auteur nous entraîne dans un voyage passionnant des champs de bataille aux hôpitaux.

Elisabeth Segard. Allons médecins de la patrie... : ce que la médecine civile doit à la médecine militaire. Paris : Editions du Rocher ; 1er février 2023. 224 p.

 

Soigner et sauver des vies est un grand pouvoir que les hommes ont longtemps gardé pour eux en empêchant les femmes de pratiquer la médecine. Elles sappellent Agnodice d’Athènes, Angélique du Coudray, Margaret Buckley, Marthe Gautier Elles ont en commun davoir défié ou contourné lautorité patriarcale de leur époque pour faire avancer lhistoire de la médecine. Dans ce livre plein de passion et d’érudition, le professeur Jean-Noël Fabiani-Salmon dresse le portrait de femmes qui ont dû se travestir en hommes, qui sont passées pour des sorcières ou des mystiques, qui se sont mises au service des plus pauvres ou encore qui se sont fait « voler » leurs découvertes scientifiques.

Jean-Noël Fabiani-Salmon, Laetitia Coryn. Les soeurs d'Hippocrate : ces femmes qui ont fait l'hisoire de la médecine. Paris : Les Arènes ; 19 octobre 2023. 320 p.

 

Le suicide demeure un enjeu de société majeur autour duquel un nombre d’experts – juristes, ecclésiastiques, philosophes, puis médecins ou psychiatres et sociologues – ont débattu, inscrivant le phénomène dans un espace de savoirs complexes.

Eva Yampolsky. La folie du suicide : la mort volontaire comme objet médical en France au XIXème siècle. Lausanne : BHMS ; 28 septembre 2023. 432 p. [en ligne]

 

Soigner les pauvres, telle est la vocation de milliers de jeunes femmes qui, tout au long du XIXe siècle, prennent le voile en France et concrétisent ainsi un désir de vie religieuse et de service. Cet engagement ouvre aux femmes des voies pour s’affirmer hors de la famille, dans l’espace public et le monde du travail. Infirmières ou pharmaciennes, responsables de services d’hôpitaux et d’hospices, ou gardes malades à domicile, ce sont les "bonnes" sœurs du XIXe siècle.

Anne Jusseaume. Le soin des pauvres : vocations féminines dans le Paris du XIXe siècle. Rennes : Presses Universitaires de Rennes ; 28 septembre 2023. 396 p.

 

Ce numéro se présente comme un « Carnet tourangeau » d’histoire de la médecine, qui renouvelle l’approche d’un passé que l’on pense souvent immuable ou resté en marge du champ général des recherches sur la pensée et la pratique médicales. Les documents conservés localement ne manquent pas et la numérisation récente de documents d’archives (nationales, départementales, académiques, notariales) facilite indéniablement la constitution d’un maillage historique dégagé de la tradition des discours officiels et panégyriques divers.

Université de Tours. Carnets d'histoire de la médecine. Mai 2023 ; (2)

 

Ce Patrimoine en revue éclaire sur l'organisation des hôpitaux de l'APHP à l'époque de la Seconde guerre mondiale et illustre un aspect inconnu de la vie hospitalière.

Archives de l’AP-HP, Musée de l’AP-HP. Réquisition des hôpitaux pendant la 2e Guerre mondiale. Patrimoine en revue. Septembre 2023 ; (57)

 

"Patrimoine en revue" vous propose en novembre une histoire de l’eau à l’hôpital. Découvrez des objets étonnants, témoins de cette histoire, dans les collections du @MuseeAP_HP

Archives de l’AP-HP, Musée de l’AP-HP. Histoires d'eau à l'hôpital. Patrimoine en revue. Novembre 2023 ; (58)

 

Cet article nécrologique a été écrit par Freud, après la mort de Charcot le 16 août 1893. Freud avait effectué un séjour d’études à la Salpêtrière pendant l’hiver 1885-1886 et ce qu’il avait appris l’a rendu inconditionnel de l’enseignement de Charcot.

Jean-Paul Hiltenbrand, Sigmund Freud. Article nécrologique consacré à Charcot, par FreudFeuillets psychanalytiques. 2023 ; (9) : 133-144 [Accès abonnés]

 

Le phénomène de l’écriture en miroir – écrire de droite à gauche (dans notre culture) en inversant tous les caractères (lettres ou chiffres) – a occupé une place centrale dans la littérature (neuro) psychologique durant 150 ans. […] Le présent texte en extrait, commente et résume quelques points relativement originaux, dans le but d’inciter à la lecture de l’histoire plus complète.

Jean-Paul Fischer. L’écriture en miroir des enfants : 150 ans de recherchesBulletin de psychologie. 2023 ; (582) : 331-337 [Accès abonnés]

 

Si l’année 1892 voit l’élaboration conjointe avec Breuer de la « Communication préliminaire » aux Études sur l’hystérie, elle voit aussi la rédaction solitaire, du seul Freud, de la toute première ébauche d’un modèle de fonctionnement de l’hystérie, en termes de « contre-volonté ». Un paradigme issu de ses interrogations sur le tic et sur la parole liées à son séjour parisien à la Salpêtrière. Aussi ce texte incarne-t-il ce moment précis qui voit le découvreur prendre son « envol » vers cette terra incognita encore innommée que sera la Psycho-analyse.

Jean-Pierre Kamieniak. Le jeune Freud et la contre-volonté : aux portes du conflit psychiqueLe Coq-Héron. 2023 ; (254) : 141-149 [Accès abonnés]

 

Freud portait une bague sertissant une intaille romaine gravée de trois personnages. Présentation de cette scène et de diverses lectures qui peuvent en être faites. Les bagues offertes par Freud aux membres du Comité secret et à d’autres personnes dont Marie Bonaparte, interprétations de ces dons et de leurs destins.

Reine Hadjadj. Freud et les baguesLe Coq-Héron. 2023 ; (254) : 150-161 [Accès abonnés]

 

Nous sommes en 1973. Lacan a décidé d’aller rencontrer l’un des derniers psychanalystes de la première génération encore en exercice, Imre Hermann.

Imre Hermann est né en 1889, décédé en 1984 à l’âge de 95ans. Cest loccasion pour lui daller à Budapest: que pourrait-il bien être resté de vivant, de ce qui avait constitué un centre essentiel des premières années du mouvement freudien et de l’impulsion donnée par Ferenczi?

Jean-Jacques Gorog. 1973, Lacan à BudapestJournal français de psychiatrie. 2023 ; 181 (52) : 28-30 [Accès abonnés]

 

Lacan, concernant les psychoses, a traité principalement de la paranoïa : le cas Aimée dans sa thèse de médecine (1932), le cas Schreber dans le séminaire III et dans son écrit « D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose ». On évoque par contre souvent les références très parcimonieuses, rares, de Lacan à la schizophrénie. P. Bruno notait ainsi en ce sens : « les considérations de Lacan [sur la schizophrénie] sont parcimonieuses, du moins quantitativement parlant, au point que quelques pages suffiraient à en établir un thésaurus quasi exhaustif ». C’est ce travail que nous avons tenté de faire ici.

Nicolas Brémaud. Quelques références de Lacan à la schizophrénie (commentées par Antonin Artaud)L’Information psychiatrique. Août-septembre 2023 ; 99 (7) : 481-487 [Accès abonnés]

 

L’auteur explore les directions ouvertes par le rapport d’Abella, selon deux axes : l’une concerne la genèse des théories de chaque analyste, l’autre concerne l’évolution et les modalités de transformations des théories ainsi que la manière de communiquer des analystes entre eux. À propos de la genèse des théories de chaque analyste, sera abordée la question de l’attachement aux théories de l’enfance analytique, conduisant à l’interrogation sur les liens entre l’exil, la perte, le deuil et la construction d’une théorie. En ce qui concerne la façon dont les analystes échangent à propos de leurs théories, seront abordées la question de l’identification projective, de l’inséparabilité comme modèle de théorie implicite.

Bernard Bensidoun. La lettre du 21 septembre 1897 : discussion du rapport d’Adela AbellaRevue française de psychanalyse. Décembre 2023 ; 87 (5) : 1093-1099 [Accès abonnés]

 

Dossier : Marie Bonaparte-Sigmund Freud, Correspondance intégrale 1925-1939Revue française de psychanalyse. Octobre 2023 ; 87 (4) : 925-963 [Accès abonnés]

 

Les Archives de l’AP-HP vous invitent à découvrir l'exposition « L’école de l’hôpital, l'école pour la vie. Être formé par l'hôpital à tout âge ».

Ouverte du 5 décembre 2023 au 6 mars 2024, du lundi au jeudi de 9h à 17h à l’hôpital Bicêtre.

Archives de l’AP-HP, Musée de l’AP-HP. « L’école de l’hôpital, l'école pour la vie. Être formé par l'hôpital à tout âge » : livret d'exposition

 

Ce séminaire, conçu comme projet pluriannuel, interroge la question des archives absentes, délaissées, cachées ou invisibles et questionne l’archive comme institution afin de mettre au jour les mécanismes et stratégies qui sous-tendent sa "fabrique".

Université Paris Sorbonne. Séminaire "Archives manquantes ?"

 

Séminaire d’histoire de la psychiatrie de Sainte-Anne, organise par les Pr Granger, Dr Fromentin, Dr Craus, Dr Sinzelle, avec également le concours du Dr Bing 

Le deuxième mardi de chaque mois à 20 heures.

GHU Paris, Evolution psychiatrique. Séminaire d’Histoire de la psychiatrie de Sainte-Anne

 

31 décembre 2023 au 27 mai 2024

Si des hommages et des expositions ont déjà considéré la plupart de ces figures intellectuelles, la pensée de Lacan reste à ce jour, sur le plan muséal, inexplorée, alors que ce dernier a entretenu une relation très forte avec les œuvres d’art.

Centre Pompidou-Metz. « Lacan, l‘exposition : quand l'art rencontre la psychanalyse

 

15 septembre 2023 - 17 mars 2024

Visite libre : accès du mardi au vendredi de 8h30 à 17h (le jeudi jusqu’à 18h hors vacances scolaires).

À partir de documents inédits et d’objets insolites, les Archives départementales et métropolitaines consacrent une exposition à la santé et à l’institution hospitalière du Moyen Âge à nos jours.

Archives départementales et métropolitaines du Rhône. Accueillir, soigner, guérir : huit siècles d’histoire hospitalière dans le Rhône et à Lyon

 

Captations des manifestations passées

Intervention du 11 Avril 2023 dans le cadre du séminaire d'Histoire de la psychiatrie de Sainte-Anne.

Evolution psychiatrique. Serge Gauthier : Une Révolution de la rencontre clinique : P. Paumelle et le secteur psychiatrique

 

Cette lettre vous est proposée par le réseau des archivistes d’Ascodocpsy.

Abonnez-vous ici.
Recommandez cette lettre à un.e ami.e en lui transférant ce mel.


Archimède Hors série culturel n°3 - 2023 - Parution trimestrielle
Ascodocpsy est un réseau documentaire en santé mentale de 96 établissements. Vous voulez nous rejoindre ? Cliquez ici.
Contact : ascodocpsy@gmail.com - Tous nos services sur www.ascodocpsy.org



Conception et création : ascodocpsy - Tous droits réservés
Directeur de publication : Christophe Schmitt, président
Rédactrice en chef : Nathalie Berriau, coordinatrice générale
Comité de rédaction : Christelle Morin (Institut Camille Miret), Audrey Renault (CH La Chartreuse), Jasmine Retailleau (CH Georges Mazurelle) et Anne-Pascale Saliou (EPS de Ville-Evrard)
Mise en page : Céline Girard, webmestre

Covid and Earth Icons made by Freepik from www.flaticon.com