Département de la culture et du sport Octobre 2016
 

Sommaire

Le mot du magistrat

Décisions du Conseil municipal

Feuille de route du département

Les publics: pour une participation active

La création: une dynamique innovante

La culture et le sport: vecteurs de l’excellence et du rayonnement de Genève

Le débat citoyen: une mission de la culture

Vivre ensemble: le sport pour rassembler

 

Le mot du magistrat

imageLundi 31 octobre au soir, en présence du Conseiller fédéral Alain Berset, la Chancellerie de la République et Canton de Genève a organisé à l'Alhambra, une magnifique salle de la Ville de Genève, la 4e cérémonie de remise des prix CinéCivic. Des prix auxquels ont participé 360 jeunes de 12 à 25 ans de cinq cantons (Genève, Vaud, Neuchâtel, Fribourg et Berne). Une première pour cette manifestation jusque-là strictement genevoise!

A cette occasion, j’ai eu l'honneur de remettre le prix de la meilleure affiche réalisée par des jeunes entre 16 et 25 ans. Or, à Genève, nous avons une réelle et belle tradition de l’art de l’affiche. Et qui dit tradition dit collection… Celle-ci se trouve conservée et chaque jour agrandie à la Bibliothèque de Genève, via son dépôt légal, mémoire de notre ville depuis 1539. S’y plonger, c’est pouvoir retracer l’histoire genevoise, les conflits sociaux et politiques, les innovations sociales, les grandes manifestations et les importantes réalisations.

L’affiche est un formidable moyen d’expression artistique et un outil efficace pour faire passer un message. Elle a pour but d’attirer l’attention, d’interpeller. Elle doit se faire remarquer au milieu de toutes les autres qui sont imposées à notre regard partout dans les villes. L’affiche doit inciter à l’adhésion afin de pousser au passage à l’acte. Elle doit donner envie. Donner envie d’acheter un produit, d’aller voir un film, une exposition ou un match ou… et c’est tellement important… d'alimenter le débat d'idées et d’aller voter! Elle est une sorte de porte d’entrée. Et elle garde toute sa force, même à l'époque du numérique!

Par leurs réflexions et leurs réalisations, les jeunes qui ont choisi de participer au concours genevois inciteront certainement d’autres jeunes à s’engager, par l’acte de voter, dans la vie publique. Et ceci est un élément nécessaire au bon fonctionnement de notre démocratie. Les 80 projets reçus pour cette catégorie rappelaient aux jeunes qu’ils doivent oser s’exprimer, oser se prononcer pour ne pas laisser les autres décider pour soi. Ceci est juste.

Râler, contester, mais ne pas voter, cela ne sert pas à grand’chose. Utiliser Snapchat ou Twitter pour donner son avis mais ne pas voter, c’est dommage… Suivre assidûment les nouvelles stars qui se produisent via des vidéos sur YouTube, y compris avec des messages contribuant aux débats de société, c'est bien mais cela ne suffit pas.

De notre côté, nous, les élus, nous avons également une responsabilité: celle de faire évoluer la démocratie avec les outils de son temps. L’Union des Villes Genevoises (UVG) a organisé, dans le cadre de la Semaine de la démocratie, une table ronde-débat, consacrée aux enjeux du numérique pour la démocratie. Une discussion nourrie, dense et intéressante, qui montre que les jeunes ne se désintéressent pas du tout de l’engagement citoyen et du politique.

D'ailleurs, la Commission fédérale pour l'enfance et la jeunesse (CFEJ), que j'ai l'honneur de présider depuis janvier 2016 en succédant à un autre élu genevois, Pierre Maudet, avait mené en 2014-2015 une grande étude intitulée «Ma Suisse et moi». Elle reposait sur une enquête auprès des jeunes de 17 ans en Suisse, portant sur divers enjeux de la société suisse actuelle, dont le lien avec la vie politique. Très clairement, 50% déclaraient s'intéresser à la politique, mais 36% disaient aussi avoir de la difficulté dans la compréhension des enjeux politiques.

Il s’agit de ne pas se contenter de dire si Snapchat, YouTube ou Twitter sont biens ou non, mais de proposer les outils d’une véritable démocratie intégrant la dimension numérique sans la rendre exclusive. La dimension numérique dépassera d’ailleurs certainement le fait de pouvoir voter par internet. Elle dessinera jusqu’aux contours de la citoyenneté, qui ne sera plus définie comme un statut ou la possession d’un papier, mais via la participation effective, de toutes et tous, à la vie de la Cité. J’en suis convaincu.

Sami Kanaan

 

Décisions du Conseil municipal

Trois agent pour Carré vert

Lors de sa séance des 27 et 28 septembre, le Conseil municipal a approuvé à l’unanimité la PR 1171 amendée pour l'ouverture d'un crédit budgétaire supplémentaire de 87'042 francs destiné à l'engagement de trois agent-e-s de sécurité pour la loge de sécurité du dépôt patrimonial de l'écoquartier au Carré-Vert.


Les travaux au Muséum sont acceptés

Lors de sa séance suivante, les 1er et 2 novembre, le Conseil municipal a voté la PR 1174 amendée. Celle-ci porte sur des études de mise en sécurité et de réorganisation partielle du Muséum d'histoire naturelle.

 

Feuille de route du département

Pour la législature 2015-2020, Sami Kanaan, magistrat en charge du Département de la culture et du sport, a établi sa Feuille de route, dont le Conseil administratif a pris acte. Dans le prolongement de celle de sa première législature, elle fixe les grandes lignes de sa politique en matière de culture et de sport, au service de Genève et de ses habitant-e-s. Les axes définis sont au nombre de cinq.

 
 

1. Les publics: pour une participation active

Les enfants à l'assaut des musées

Durant la semaine des vacances de patates, les musées genevois ont ouvert grand leurs portes aux enfants et à leurs familles. Avec de multiples activités pour leur en faciliter l’appréhension: ateliers, visites, jeux grandeur nature ont permis à des milliers de bambins de découvrir les merveilles des musées en mixant action et contemplation.

Pour en savoir plus: Semaine de patates


Sur le site de la Ville: des documents traduits en différentes langues

Comment participer à la vie culturelle et sportive d’une cité si la langue est une barrière qui ne permet pas de découvrir cette offre? La Ville de Genève, via son Service Agenda 21, a traduit nombre de documents en anglais, espagnol, arabe, albanais et portugais. A découvrir!

Pour ne savoir plus: Documents traduits


Venir d’ailleurs, qu’est-ce que cela implique?

Pour prendre conscience des difficultés de celles et ceux qui viennent d'ailleurs, la Bibliothèque des Eaux-Vives a accueilli les 5 et 12 octobre un atelier de création pour enfants: sous la houlette de Franceline Dupraz, artiste plasticienne, chacune et chacun était invité à imaginer la vie d’un-e migrant-e à travers collages, dessins et photos en réaction à une lecture de Pauline Desnuelles, auteure genevoise qui a publié D'ailleurs les gens…, constitué de témoignages de migrant-e-s recueillis à Genève.

Pour en savoir plus: Atelier aux Eaux-Vives


La Fête du théâtre a été belle!

Une nouvelle fois, les milieux du théâtre sont sortis de leurs murs pour aller à la rencontre de tous les publics. Dans la rue, sur les places, ils ont montré, interpellé, incité à participer. Du 11 au 16 octobre et ce pour la 3e fois, l’équipe de la Fête du théâtre a montré à quel point la scène genevoise est porteuse de talents, de projets qui peuvent et doivent concerner l’ensemble de la population, que le spectateur peut être partie prenante de la proposition et que les textes sont bien souvent universels.

Pour en savoir plus: La Fête du théâtre

 

2. La création: une dynamique innovante

De nouveaux ateliers pour artistes

A l’arrière de l’immeuble rénové du 27 rue de Lausanne, dans la cour, un bâtiment d’ateliers d’artistes a été construit, adossé aux voies ferrées de la gare Cornavin. Il accueille 9 ateliers d’artistes sur quatre niveaux et un espace principal équipé d'une kitchenette, de toilettes et, pour quatre d'entre eux, d'un dépôt. Ces nouveaux ateliers viennent s’ajouter aux 21 que la Ville de Genève met à disposition depuis de nombreuses années maintenant, à l’Usine et à la Maison des arts du Grütli. Tous sont gérés et attribués, pour 3 ans, par le Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève. Ils représentent un des piliers de la politique de la Ville en matière de soutien à la création.

Cette inauguration est intervenue quelques jours seulement avant l’inauguration de l’exposition, au Commun, des jeunes lauréats des prix Kiefer-Hablitzel, qui met en avant les artistes suisses prometteurs de demain.

Pour en savoir plus: Nouveaux ateliers

 

3. La culture et le sport: vecteurs de l’excellence et du rayonnement de Genève

Les champions et championnes à l’honneur

Afin de saluer comme il se doit les athlètes soutenus par la structure Team Genève et leurs exploits sportifs, des représentants de la Ville, du Canton et de l’Association des communes genevoises ont reçu officiellement ces champions et championnes pour un repas au Palais Eynard. Grâce à eux en effet, Genève devient une ville de sport qui compte!

Pour en savoir plus: Team Genève


Huit éditeurs genevois soutenus par la Confédération

Genève a une grande tradition dans le domaine de l’édition. Cette activité essentielle à la diffusion des savoirs est en effet liée à l’histoire de notre ville. Et la tradition ne se dément pas puisque l’Office fédéral de la culture, qui vient d’attribuer ses soutiens à l'édition pour la période 2016-2020, a distingué 8 maisons genevoises – Héros-limite, La Joie de Lire, Labor&Fides, Olizane, Zoé, Art&fiction, La Baconnière et  Markus Haller – sur les 19 romandes sélectionnées. Une belle reconnaissance!

Pour en savoir plus: Soutien de l’OFC à l’édition

 

4. Le débat citoyen: une mission de la culture

200 ans au service du monde végétal

La protection et la connaissance de notre biodiversité doit concerner chacune et chacun d’entre nous. A Genève, les Conservatoire et Jardin botaniques sont un formidable laboratoire, centre de veille et d’étude du monde végétal, aujourd’hui reconnu à travers le monde. Le 21 octobre, ils ont dévoilé le vaste programme qui marquera les 200 ans de leur naissance et permettra aux Genevoises et aux Genevois de mieux s’approprier ce patrimoine et de le mettre en perspective des enjeux actuels de nos villes.

Pour en savoir plus: 200 ans des CJB


Everybody’s perfect, c’est sûr!

A l’occasion de sa 4e édition, du 14 au 22 octobre, le Festival Everybody’s perfect, mettant à l’honneur le cinéma LGBT, a conforté sa raison d’être dans notre ville en attirant un public nombreux. Se plaçant au cœur de nombreuses questions de société touchant à l’acceptation de toutes et tous, quel que soit le genre et l'orientation sexuelle, le festival permet d’ouvrir la discussion, de décloisonner, de donner la parole à toutes et tous. Une action essentielle en faveur de la compréhension des différences.

Pour en savoir plus: Festival Eveybody’s perfect

 

5. Vivre ensemble: le sport pour rassembler

La commission des athlètes de Special Olympics en visite à Genève

Du 12 au 14 octobre, la Conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta et le président du Conseil municipal de la Ville de Genève Rémy Burri ont reçu la commission des athlètes de Special Olympics en vue de l’organisation, par Genève, des Special Olympics Switzerland au mois de mai 2018. Cet événement national dédié aux sportifs avec handicap mental sera une belle occasion de démontrer que le sport est rassembleur, qu’il permet à des personnes handicapées de se développer, de se dépasser et de recevoir reconnaissance et soutien pour ses authentiques exploits.

Pour en savoir plus: Commission Special olympics à Genève

 

Route de Malagnou 19, 1208 Genève
www.ville-geneve.ch | bulletin.dcs@ville-ge.ch