Département de la culture et du sport [avril] 2018
 

Sommaire

Le mot du magistrat

Décisions du Conseil administratif

Décisions du Conseil municipal

Feuille de route du département

Les publics: pour une participation active

La création: une dynamique innovante

La culture et le sport: vecteurs de l’excellence et du rayonnement de Genève

Le débat citoyen: une mission de la culture

Vivre ensemble: le sport pour rassembler

 

Le mot du magistrat

image

Vendredi 13 avril, par un beau soleil printanier et devant un public nombreux, les Réverbères de la Mémoire ont officiellement été inaugurés au Parc Trembley et offerts par la Communauté arménienne à la Ville de Genève. Les Réverbères de la Mémoire, c’est une œuvre de l’artiste Melik Ohanian, lauréat d’un concours international organisé par le Fonds d’art contemporain de la Ville, fruit de la volonté unanime du Conseil municipal de la Ville de Genève demandant, en 2008, la réalisation d’un monument à la mémoire commune des Arménien-ne-s et des Genevois-es. Une œuvre qui délivre un message universel et rassembleur, qui évoque le devoir de mémoire et celui de reconnaissance des violences collectives subies, quels que soient les peuples et les situations.

Cette inauguration a été un moment réellement important pour plusieurs raisons.

Pour la Communauté arménienne d’abord. Parce que l’on sait à quel point la non-reconnaissance et/ou l’oubli des violences subies sont traumatisants. L’œuvre de Melik Ohanian nous invite à réfléchir aux violences collectives infligées par une communauté humaine à une autre. Elle nous incite à ne pas oublier notre devoir de mémoire et cela est essentiel. Il n’y a pas de paix, sans reconnaissance. Pas de paix sans conscience.

Cette inauguration était également un moment important pour notre ville. Genève, on le sait et on en est fier, est une ville symbole de la défense des droits humains, de la lutte pour leur respect. C’est une fierté, mais c’est surtout et avant tout une responsabilité. L’édification de cette œuvre est une marque visible, physique, supplémentaire de l’engagement de notre ville.

Enfin, cette inauguration était également un moment important pour l’art. Parce qu’une nouvelle œuvre a été inscrite sur la carte des œuvres d’art placées dans l’espace public. Et qu’il est essentiel de mettre à la portée de l’ensemble de la population des œuvres qui, à un titre ou un autre, s’inscrivent dans un contexte plus large, parfois urbanistique, parfois historique, parfois culturel ou encore sociétal. C’est à chaque fois une manière de mettre en évidence un pan particulier de notre histoire, à l’occasion locale, souvent ancrée dans un contexte plus large, en résonance avec la mosaïque culturelle et internationale de Genève. Mais c’est également une manière de permettre à l’ensemble des Genevois-e-s et des touristes de se confronter à l’art. Ce qui est, quelle que soit la réaction d’adhésion, de rejet ou d’incompréhension, quelque chose d’enrichissant. Ce sera certainement le cas avec les Réverbères de la Mémoire.

Sami Kanaan

 

Décisions du Conseil administratif

Un calendrier pour le nouveau MAH

Le Conseil administratif a pris note du calendrier établi pour la réalisation du projet devant mener à l’inauguration d’un nouveau Musée d’art et d’histoire. Le calendrier est le suivant:

. Juin 2018: la commission externe rend son rapport

. Automne 2018: un crédit de préétude est déposé au Conseil municipal afin de mener la réflexion sur le site dans son ensemble (périmètre et articulation du musée avec son environnement urbain), puis de définir, sur cette base, le programme du concours d’architecture

. Automne 2019: le nouveau directeur ou la nouvelle directrice entre en fonction

. Mi 2020: le concours d’architecture est lancé

. Début 2021: le choix du bureau lauréat est annoncé, suivi du dépôt du crédit de réalisation au Conseil municipal

. Horizon 2023: le chantier pour le nouveau musée est lancé


Réseaux de villes

Constatant l’importance prise par la «diplomatie des villes» et après étude  des réseaux existants, le Conseil administratif a validé, sur proposition de Sami Kanaan, la stratégie visant à développer la place des réseaux de villes au sein de la Genève internationale, en particulier en intensifiant la présence de notre ville dans les instances dirigeantes du réseau «Cités et gouvernements locaux unis» (CGLU). Il a également accepté d'évaluer l'opportunité d'une adhésion de Genève aux réseaux Metropolis et C40 Cities Climate Leadership Group.

 
 

Décisions du Conseil municipal

Session d'avril du parlement municipal

Au mois d’avril, le Conseil municipal a notamment:

. voté sans opposition la PR-1270, soit la proposition du Conseil administratif du 15 novembre 2017 en vue de l'ouverture d'un crédit de 739’000 francs destiné aux études et travaux de réhabilitation d'une berge de l'Arve à Vessy, suite à son effondrement en mai 2015;

. voté à une large majorité la M-851 amendée pour «Une retraite pour les artistes»;

. voté par 34 oui contre 26 non la M-1032 amendée et intitulée «Ars genevensis et helvetica magnifica»;

. voté par 34 oui contre 29 non et 1 abstention la M-965 amendée «Pour une réelle visibilité de l'enrichissement des collections municipales qui sont la base de notre patrimoine»;

. voté à une large majorité la R-161 amendée «Pour ne plus occulter, par omission, le citoyen de Genève».

 

Feuille de route du département

Pour la législature 2015-2020, Sami Kanaan, magistrat en charge du Département de la culture et du sport, a établi sa Feuille de route, dont le Conseil administratif a pris acte. Dans le prolongement de celle de sa première législature, elle fixe les grandes lignes de sa politique en matière de culture et de sport, au service de Genève et de ses habitant-e-s. Les axes définis sont au nombre de cinq.

 
 

1. Les publics: pour une participation active

Des JEMA 2018 ensoleillées

La 7e édition des Journées européennes des métiers d'art (JEMA) s’est déroulée du 20 au 22 avril dans les institutions culturelles, les centres de formation et chez les artisan-e-s d'art à Genève et à Carouge. Des ateliers, des visites et autres démonstrations étaient proposés à un public toujours curieux. Cette possibilité offerte de découvrir des métiers cachés et de pouvoir s’y essayer, s’y confronter a une nouvelle fois connu un joli succès.

Pour en savoir plus: JEMA 2018


Plaine de Jeunes, pour découvrir les possibilités offertes aux jeunes

Une centaine d’associations étaient présentes sur la plaine de Plainpalais lors de la 3e édition de Plaine de Jeunes les 28 et 29 avril. Sous l’impulsion du Service des Sports et du Service de la Jeunesse, cette plateforme unique permet à des associations de faire découvrir aux publics leurs activités et de renforcer les liens entre les différents acteurs des milieux associatifs, culturels et sportifs. Cette édition a été marquée par la volonté d’Esther Alder et de Sami Kanaan de thématiser la question de la présence féminine dans le sport et dans l’espace public en général, suite aux résultats de l’étude «genre & sport». Ainsi, une flash mob, des démonstrations par des sportives et nombre d’autres propositions allaient spécifiquement dans ce sens.

Pour en savoir plus: Plaine de Jeunes

 

2. La création: une dynamique innovante

Le prix Collide pour récompenser l'excellence

Le prix «Collide Genève», qui veut souligner le rôle de premier plan qu’occupe Genève sur la scène internationale dans le domaine des arts et des sciences, est un partenariat entre la Ville de Genève, le Canton et le programme arts&CERN. En 2018, il a distingué les performeuses Anne Sylvie Henchoz et Julie Lang. Les deux femmes passeront trois mois au CERN durant l'automne 2018 pour développer leur projet intitulé «Space Time Energy», consacré aux analogies potentielles entre le corps humain et les particules.

Pour en savoir plus: Prix Collide

 

3. La culture et le sport: vecteurs de l’excellence et du rayonnement de Genève

La danse contemporaine dans son écrin

Le Pavillon de la danse sera érigé sur la place Sturm. Le référendum lancé contre le crédit de 11 millions voté par le Conseil municipal pour la construction du Pavillon de la danse n'a pas récolté les signatures nécessaires pour que celui-ci soit soumis au vote populaire. Début 2020, les milieux de la danse et leurs publics bénéficieront donc d'une salle adaptée à leurs besoins. Un atout supplémentaire également pour la reconnaissance et la notoriété de la scène chorégraphique contemporaine genevoise.


De jeunes violonistes virtuoses à Genève

C’est au Victoria Hall que se sont déroulé les trois derniers concerts du Concours Menuhin, apothéose des 11 jours passés par les 44 jeunes prodiges à Genève. Ce fut un honneur et une source de rayonnement international pour notre ville que d’accueillir, pour la première fois en Suisse, ce prestigieux événement musical, suivi et retransmis dans le monde entier.

Pour en savoir plus: Concours Menuhin


Le sprint final du Tour de Romandie au bout du lac

Cette année, Genève a eu la chance d'accueillir la dernière étape du Tour de Romandie. Après une route de 181 km, les coureurs sont arrivés en sprint depuis la Perle du Lac, avant de longer le quai Wilson pour s’arrêter au quai du Mont-Blanc. Cet événement a été pour Genève un facteur de rayonnement et de dynamisme essentiel.

Pour en savoir plus: Tour de Romandie


Un film produit à Genève rayonne dans le monde entier

Produit par la Biennale de l'Image en Mouvement de Genève en 2016, biennale organisée par le Centre d’art contemporain (CAC), le film Silent de la Suissesse Pauline Boudry et de Renate Lorenz, après avoir circulé dans le monde entier (à Paris pendant la Nuit Blanche, Montréal, Miami, Venise, Rome, Verbier, etc...) sera montré à la High Line Art de New York, l'un des espaces d'art public les plus importants de la ville, visité par des dizaines de milliers de personnes chaque jour. Une belle audience pour notre ville et une belle reconnaissance pour le travail du CAC.

Pour en savoir plus: High Line Art 

 

 

4. Le débat citoyen: une mission de la culture

Des jeunes le disent, Lautre, c'est moi!

Le Département de la culture et du sport a soutenu un projet émanant de deux enseignants du cycle d’orientation. Celui-ci visait à permettre à leurs élèves de s’approcher du ressenti vécu par les personnes migrantes grâce à une approche artistique. Partis de photographies en lien avec le thème de la migration, les jeunes les ont ensuite reproduites en peinture et dessin. D’autres élèves s’en sont alors emparés pour y apposer leurs mots. Jusqu’au 13 mai, leur travail est à voir sur la place de Saint-Gervais.

Pour en savoir plus: L’autre c’est moi! 

 

5. Vivre ensemble: le sport pour rassembler

Un match de foot pour se montrer solidaire

Le 21 avril dernier, l’UEFA et l’Office des Nations Unies à Genève ont organisé un match de foot dans le but de promouvoir les 17 objectifs de développement durable définis par l’Organisation des Nations Unies, et plus précisément l’objectif spécifique de réduire les inégalités (objectif n° 10). Les recettes de ce match qui a vu s’affronter des anciennes stars, celles du dîner de charité et de la vente aux enchères seront reversées à la Fondation UEFA pour l'enfance. Le Département de la culture et du sport a soutenu l’événement en offrant 3500 billes à des jeunes footballeurs.

Pour en savoir plus: Match pour la Solidarité


Finales de la Coupe suisse à Genève

Samedi 21 avril aux Vernets, les Fribourgeois et les Fribourgeoises ont dominé les finales de la Coupe suisse de basket. Les deux équipes se sont adjugé les titres 2018 devant un public nombreux. Une belle journée de basket qui avait également vu le matin les jeunes et les finalistes de handi basket s’affronter.

Pour en savoir plus: Swiss Cup -2018

 

 

Route de Malagnou 19, 1208 Genève
www.ville-geneve.ch | bulletin.dcs@ville-ge.ch